DIVERS MASQUES FANG, LE SO

                                                       DIVERS MASQUES FANG, LE SO

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

8 masques, dont 2 du même type écran ( Ngontang) et un petit Ngontang.

2 masques à cornes: les cornes signifient la lune. Il est utilisé au cours du cérémonial SO. Ce masque (autrement dit la lune) intervient au cours de la nuit pour chasser les esprits perturbateurs. La société secrète SO enseigne les principes communautaires au cours de cérémonie d'initiation. La grande antilope nocturne, so (Cephalophus leucogaster) est l'animal éponyme du rite. Le So est lié à l'homme en tant que guerrier et membre de la communauté. Au début du rite d'initiation du So, les initiés inspectent le site (la cour), les aînés présentent les candidats habillés d'un pagne de ficus rude; ils se retirent durant 20 jours dans la forêt et construisent là un sanctuaire. Ils reviennent dans le village; commence la phase de l'abattage de l'arbre so (2 troncs plantés devant la maison commune); ils absorbent un met (le met rituel) permettant aux initiés de séparer du groupe les éléments hostiles. Ils sont couchés dans une fosse et aspergés d'une décoction puis enjambés 9 fois par les femmes nubiles et non ménopausées. L'ordonnateur défèque dans la marmite qui à servi à la préparation du met rituel. Alors commence le rite de la danse du So; les candidats doivent parcourir un certain trajet au cours duquel ils sont battus à l'aide de verges par les initiés. Ils sont plongés dans un bain d'eau pimentée; à nouveau déportés dans la forêt; piqués par les fourmis (en montant dans les arbres); dorment couchés sur les épines; battus, frottés de jus irritant, assommés par des bruits assourdissants; puis scarifiés de trois traits sur le cou. Le lendemain, ils se baignent dans la boue, puis traversent un boyau enfumé dont le sol est couvert d'épines, de fourmis et de jus irritants; ce passage est l'épreuve la plus difficile, elle figure la naissance, elle regroupe toutes les difficultés que doit affronter cet homme dans sa nudité; c'est le drame humain vu dans sa totalité. Dés cet instant, les trois traits marqués sur le cou, ce geste sanglant et rituel, montre et rappelle à tous les initiés que la communauté peut à tout instant sacrifier l'un de ses membres si les circonstances l'exigent. Les initiés, en traversant les épreuves, ont manifesté leur totale acceptation par leur dévouement et leur attachement. Ces épreuves étant terminées, les candidats maintenant initiés exultent, ils appartiennent à la race des guerriers. L'épreuve du SO est celle de l'homme affrontant sa propre condition. (Fang du Gabon: Paulin Nguem-Obam, pages 80 à 84).

1 grand masque plat utilisé au cours de la cérémonie d'intronisation.

​1 masque shira-punu et 1 petit masque.

Cliquer pour atteindre  :   FANG




                  LE SO: MASQUE DE LA LUNE



            LE SO:  MASQUE AU CORNES D'ANTILOPE