LE BRONZE ET LA CIRE PERDUE

​      FABRICATION D'UNE OEUVRE EN BRONZE A PARTIR D'UN MODELE DE CIRE
L'oeuvre est fabriquée à partir d'un modèle de cire (figure 1), dans lequel est implanté une tige de cire qui servira de canal pour le coulage du métal en fusion (figure 2). La forme de cire, avec sa tige, est enfermée (à l'exception de l'extrémité de la tige) dans une enveloppe de carbone (figure 3). Cet ensemble, à l'exception de l'extrémité de la tige, est entouré d'argile (figure 4)  puis placé dans un creuset contenant du métal solide (les composants du bronze) (figure 5).
Une fois le creuset et la forme mise en place, cet ensemble est enrobé avec de l'argile (figure 6). Le tout est chauffé dans un four, jusqu'à obtenir la fonte de la cire et la fusion du métal (figure 7); on bascule l'ensemble et le métal coule dans le vide (moule creux) laissé après la fonte de la cire (figure 8). L'argile est cassée pour dégager le résultat (figure 9), la tige est coupée puis l'orifice est limé et poli (figure 10). Les commentaires et les schémas sont extraits du livre de Gert CHESI "Les Derniers Africains".