MASQUES PUNU

                                                                                                                MASQUES PUNU

                                                                                                                                                                                                                                                                                                   

Le masque Ikwara est celui de l'apprenti danseur sur échasse de la danse du Mukudji. La couleur noire est réservée à ce genre de masque. D'autres théories voudraient qu'il soit un masque de justice ou un ancien masque blanc repeint en noir à l'occasion d'un évènement collectif malheureux.  Les Punu arboraient des scarifications blanches montant sur les joues à partir de la bouche avant 1930 (le neuvième masque).
Tous ces masques présentent des coiffures variées et complexes à l'image de la société des femmes punu dont le statu était identifié grâce à celles-ci. Par exemple: le masque à 2 coques centrales est celui de la mère de jumeaux ( le second masque).
Ces masques, appelés Okuyi, sont des réincarnations d'ancêtres hommes et femmes, apparaissent notamment au cours des cérémonies de deuils, ils relient les vivants aux morts. Le porteur danse sur des échasses à l'aube ou au crépuscule. La manifestation a lieu une fois par année pour renforcer la vitalité, la fécondité et la fertilité.
Qu'est-ce qu'un masque Punu? 1) Le portrait de la jolie femme ayant servi de modèle; cette beauté doit être perceptible aussi bien en regardant la face que les deux profils du masque. 2) Des yeux presque totalement clos en forme d'arc-de-cercle 3) Une partie interne très travaillée, comportant des plans droits et inclinés ainsi que des parties arrondies. 4) Une coiffure compliquée 5) Le plus souvent des scarifications en losange à 6 ou 9 points sur le front et les tempes. 6) Il est très léger.

Cliquer pour atteindre  ;   STATUAIRE PUNU