SENOUFO

                                                             ETHNIE SENOUFO

                                                                                                                                                                                                                                                                                           

         MATERNITE

                                                                                               CASQUE SANDOGO

Habitant le Mali, la Côte d'Ivoire, Le Ghana et le Burkina Fasso. Les Senoufos considèrent que les épreuves à surmonter sont fréquemment engendrées par les génies invisibles de la brousse: les Ndebeles. C'est par l'intermédiaire des membres du culte Sandogo, essentiellement des femmes (plus rarement des hommes) que l'on s'adresse aux Ndebeles. Le devin dispense ses bienfaits à l'intérieur de sa case où se trouvent 2 statues, les Tugubeles, ainsi que des cauris (petits coquillages), objets indispensables pour entrer en relation avec les esprits et les ancêtres. Le devin jouera de la harpe-luth pour approcher les esprits afin de les interroger, tout en restant lié par la main avec son visiteur dont le quotidien est perturbé. Frequemment, un animal sera sacrifié afin de résoudre le problème. La plupart des statues, participant à ce culte, sont en position debout; les statues tugubele en position assise, beaucoup plus rares, sont plus efficaces, ce qui est le cas de la statue présentée ici, d'autant plus intéressante qu'elle porte une coupe à offrandes. Les plus réputés parmi les devins étaient ceux qui détenaient une statue de ce type.