STATUAIRE LUBA

                                                             STATUAIRE LUBA

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Peuple de la République Démocratique du Congo. C'est l'une des ethnies les plus nombreuses du bassin du congo. Ils sont 6000000 dans le Kasai-Occidental, 7000000 dans le Kasai-Oriental, 5000000 dans le Katanga, 2000000 dans le Kinshasa et 1000000 dans le Maniema. On trouve dans les mêmes régions les ethnies: Songye, Hemba, Kete, Bushoong, Bembe, Lega, Ndengense...etc..

Le royaume Luba est le premier dans le bassin du Congo vers le 3ème et 4ème siècle de notre ère; sa structure sociale était intelligemment organisée: des corps de métiers, des sages autour d'un roi. c'est de cette ethnie que germeront les changements notables et les oeuvres d'art importantes. C'est le colon belge qui détruisit cette belle harmonie au 19ème siècle.

La tradition voulait que les ancêtres résident au ciel et soient vénérés et protégés; la divination, elle aussi, était très importante. Ils n'avaient pas la notion de propriété privée.

Une hache d'apparat, un siège et une figure féminine.  

La place de la femme dans l'art luba est prépondérante (reflet de son importance dans la société). Les formes, bien que hiératiques, sont douces et harmonieuses; les bois sont polis, sombres et patinés.

La femme représentée se tient les seins, ce thème est très courant; la femme est considérée, de manière générale chez les Luba, comme capable de conserver un secret et en particulier les secrets qui font la solidité de la royauté; c'est dans leurs seins que sont conservés les interdits royaux. C'est aussi le symbole de la mère nourricière.

Les artistes portaient une hache d'apparat.